Semaine numérique: du 26 février au 4 mars

par Christiane Turck

La semaine numérique, existe depuis 12 ans en Wallonie. Elle a débuté sous le nom de « Fête de l’internet », et a ensuite évolué vers une formule nationale (eh oui), avec trois coordinateurs (Technofutur TIC pour la Wallonie, Linc vzw pour la Flandres, Banlieues asbl pour Bruxelles).

La Semaine Numérique est l’occasion de s’arrêter un instant et de réfléchir comment  informer, sensibiliser, accompagner le public dans l’appropriation des technologies de l’information. Des technologies qui modifient notre quotidien. Mais aussi nos relations aux autres, notre façon de nous informer, notre façon de nous organiser.

Le principe est simple et décentralisé : des acteurs locaux sont invités à proposer des activités d’animation, de sensibilisation, de formation autour de l’Internet et du numérique dans les différentes communes du pays. L’objectif étant de susciter l’usage de ces technologies par le plus grand nombre et de permettre aux plus fragilisés numériquement de découvrir, de s’initier et/ou de se former, et aux autres d’approfondir leurs connaissances.

Un principe qui permet :

  • Réduire la « fracture numérique » en permettant l’accès de tous au numérique en encourageant des opérateurs à inviter les non initiés à en découvrir les richesses et les spécificités.
  • Valoriser les opérateurs locaux (associations diverses, bibliothèques, centres culturels, pouvoirs publics, etc.) qui visent à populariser l’Internet comme outil d’éducation, de recherche et de communication.
  • Offrir une vitrine aux activités d’initiation, de sensibilisation ou de perfectionnement, aux rencontres, conférences et colloques en développant une approche critique de l’outil et des usages.

Le site officiel de la Semaine compte déjà plus de 200 activités partout en Wallonie.

Quelques exemples d’activités :

  • « Séance d’informations et de démonstration à destination des séniors » (Marcinelle)

Ordivision vous offre des solutions efficaces et adaptées : conçus et pensés pour les novices et les seniors, les ordinateurs d’Ordivision ne nécessitent aucune connaissances techniques particulières. L’utilisation se fait de manière intuitive soit en touchant simplement l’écran grand format tactile ou avec un clavier simplifié. Les couleurs, les tailles des boutons et du texte, leurs formes ainsi que le vocabulaire ont été sélectionnés par les personnes âgées elles-mêmes.

  • « Social Networks» et Conférence sur Facebook » (Waterloo)

Précédée d’une conférence donnée par Christophe Butstraen, médiateur scolaire en Wallonie et spécialiste du sujet. Il présentera « Facebook », le réseau social à la mode…Une mode par définition passagère ou un réel bouleversement de la vie privée et des contacts humains ?

Cette conférence pertinente pour tous répondra notamment aux questions suivantes : Mais qu’est-ce que ce réseau social ? Comment fonctionne-t-il ? Quelle est son histoire ? Comment expliquer son succès fulgurant ?

Comment s’y inscrire, comment gérer sa vie privée et, de manière générale, comment éviter de tomber dans les pièges du voyeurisme et de l’exhibitionnisme ? Des dérapages de plus en plus nombreux… A qui la faute ? A Facebook ou aux utilisateurs imprudents ?

  • « LuxLan Lan-Party 4 » (Mussy-la-Ville)

Une LAN party est un rassemblement éphémère au cours duquel un groupe de participants, ayant chacun un ordinateur attribué, joue en réseau local à des jeux vidéo multijoueurs.

Plusieurs tournois officiels seront organisés :

o   Call of duty 4 (Mélée générale)

o   TrackMania Nation Forever

o   Quake 3 Arena (free for all )

o   FlatOut 2

Disponible sur place pendant toute la Lan Party:

o   Un bar avec nourriture et boissons fraîches

o   Un espace détente

o   Un coin console de jeux

o   Diverses animations

o   Un espace repos

o   Commodités

o   Et bien d’autres surprises tout au long du week-end.

La participation nécessite une inscription sur le site http://www.luxlan.be.

Les préventes sont à 20€.

Quelques thèmes clés :

  • La fracture numérique : La fracture actuelle entre usagers et non usagers des technologies de l’information et de la communication est encore fortement significative. Environ 33% des Wallons n’utilisent jamais Internet. Et parmi les utilisateurs, beaucoup de chemin reste encore à faire quant à la fréquence, au niveau et à l’utilité de leurs activités en Belgique. Pour cela, pouvoirs publics, écoles, communes, espaces publics numériques, CPAS, centres culturels, associations,… sont invités à se rassembler à travers toute la Wallonie autour de la semaine. Ils fêteront chacun à leur manière Internet en organisant et coordonnant leurs différentes initiatives locales. Une centaine d’opérateurs sont espérés.
  • Les seniors et les TIC : L’ordinateur, l’Internet, le GSM, les guichets automatiques ont changé notre vie, secoué nos habitudes. Mais qu’en est-il pour les aînés ? Quelles sont leurs motivations ou leurs entraves à l’utilisation des TIC ? Ont-ils un GSM ? Sont-ils équipés d’un ordinateur ? Sont-ils reliés à Internet ? L’enquête «Aînés et TIC» menée par l’UCP nous a révélé que les seniors interrogés sont plutôt ouverts aux Technologies de l’information et de la communication (TIC) et ne courent dès lors pas ou peu de risque d’exclusion face aux avancées technologiques. Aussi, aidons les seniors à s’approprier les TIC !
  • Une semaine très multimédia : le multimédia est de nouveau très présent sur le  Net à travers les photomontages, lipdubs, créations de dessins animés, créations sonores, …

Un événement important le 4 mai : les Rewics

L’évènement n’a pas lieu durant la semaine numérique et est reporté cette année au 4 mai 2011.

Dans la foulée de la fête de l’Internet, les rencontres wallonnes de l’Internet citoyen (Rewics) se veulent un moment d’information et d’échanges d’expériences sur les nouvelles technologies de la communication.


Publicités