Convergence: étude Ipsos Media lue sur le Journal du Net

par Christiane Turck

Pas évident de la retrouver en ligne sur http://www.lejournaldunet.fr mais si vous vous donnez la peine de taper le titre

« Convergence media: où en est-on en France? »

dans un moteur de recherche (Google par ex) ça doit aller.

Cette étude a été menée sur des fançais de plus de 15 ans et elle porte sur leur consommation des médias de façon convergente. C’est-à-dire sur un autre support que celui d’origine. La radio sur son PC ou son MP3 par exemple.

Globalement, il faut en retenir que si la radio reste le média le plus consommé en dehors du « poste de radio », c’est la vidéo qui a le vent en poupe actuellement. Et que, la radio et la presse sont consommés de façon quotidienne de façon convergente. La presse qui ne sort pourtant pas gagnante en terme de volume de consommation convergente.

Autres petites (et grandes) choses à retenir:

– ils sont 22 millions de français de plus de 15 ans à avoir consommé au moins une fois au cours des 3 derniers mois un media de façon convergente;

– la radio est la championne de la convergence: pas tellement étonnant quand on sait combien de personnes écoutent la radio sur leur PC au bureau et encore plus si on considère le nombre de MP3;

– c’est trompeur parce que la radio stagne et la vidéo augmente: ça risque même d’augmenter si les machines type iPhone deviennent démocratiques et arrêtent de se prendre la tête en limitant les accès via certains fournisseurs!

– les champions de la régularité sont la radio et la presse sur support électronique;

– les français préfèrent le direct: en ce qui me concerne je viens d’essayer de placer un widget pour avoir LCI en direct sur Vista mais ce truc a bien du mal à démarrer, et en plus faut s’inscrire! Restons simple, que diable!

– les supports mobiles se renforcent: pas étonnant. Il y a longtemps que les acteurs des nouveaux médias sentent l’intérêt du GSM. Qu’on le prenne à l’endroit ou à l’envers, c’est quand même LE truc que tout le monde a en poche. Je ne connais pas le taux de pénétration mais c’est énorme;

– et les internautes, ils prennent ça comment? Ils aiment avoir la main sur le moment où ils consomment l’info, ils aiment l’exclusivité, et ils aiment être connectés en permanence à leur radio. Moins de 20% (17 pour être précis) disent les offres trop nombreuses et 11% estiment que c’est trop compliqué.

Dans la suite de cette étude, une autre toujours sur le Journal du Net: « France: les usages du Web par les internautes ».   La première chose est que ceci confirme cela et que les internautes qui écoutent une webradio le font quotidiennement. Tout aussi intéressant mais moins transposable ailleurs puisque les équipements ne sont pas les mêmes partout, la majorité des abonnés haut débit de la région parisienne utilisent l’IPTV. L’étude souligne que la vidéo et la télé sur internet consomment beaucoup de bande passante (difficile de dire le contraire) et que, derechef, les abonnés haut débit attendent des niveaux de qualité élevés pour certains de ces services…

Las but not least, une autre tendance qui se marque de plus en plus: l’arrivée des marque de luxe sur le net (Boucheron en est un bel exemple). Une arrivée remarquée par les internautes qui n’hésitent pas à consulter les sites avant d’acheter.

Je ne vous ai livré ici que les grandes lignes de ces études. Si le sujet vous intéresse, rendez-vous sur le site source.

Publicités